banniere

Sarah Dearly

De Michelle Rowen

Immortality Bites series

Nombre de livres : 5 (prévu : 5)



SERIE TERMINEE


Histoire :
La vie de Sarah se complique brusquement lorsque son rendez-vous se révèle être un vampire et la mord.

Livres :
  • Mordue (Bitten and smitten)
  • Accro (Fanged and fabulous)
  • A cran (Lady and the vamp)
  • D'enfer (Stakes and stilettos)
  • A plus (Tall, dark and fangsome)


  • Extrait :
    "C'était un poudrier ancien, comme ceux dont on se servait pour se poudrer le nez il y avait bien longtemps.
    - C'est très beau, dis-je en regardant mon reflet aux yeux rougis dans le petit miroir.
    Attendez un peu ! Mon reflet ? J'écarquillai les yeux quand je compris ce que je tenais. C'était un tesson De la sorte la plus chère qui soit.
    Je levai sur Thierry des yeux arrondis par l'incrédulité.
    - L'aimez-vous ? demanda-t-il.
    Je recommençai à pleurer, mais pour une raison très différente. Thierry allait sans doute penser que j'étais folle à lier, mais quelle importance ? Il avait l'air déçu quand je posai délicatement l'éclat pour me lever.
    - Si vous ne l'aimez pas, dit-il, je peux
    Je l'étreignis si fort qu'il dut manquer de souffle pour continuer à parler, pressant ma chemise de nuit contre son costume noir.
    - Je l'adore, Thierry. Merci beaucoup.
    Je levai sur lui mon regard embué de larmes de joie. Il me sourit. Et il était si beau quand il souriait. Il essuya les larmes sur mes joues avec ses pouces et tint gentiment mon visage entre ses mains. Il se contentait de me regarder de ses yeux argent. Son sourire s'effaça lentement. Mon cæur battait la chamade alors que je le regardais dans les yeux. Il se pencha, et je sentis son souffle tiède me caresser le visage. Il respirait plus vite qu'il ne l'aurait dû, et son cæur battait au rythme avec le mien.
    Il m'attira vers lui, et nos lèvres se rencontrèrent, d'abord très doucement, puis peu à peu avec plus d'intensité, et nous commençâmes à lutter pour savoir qui embrassait plus longuement, avec plus de passion."


    Extrait de Mordue