banniere

Le cercle des immortels - Dark Hunter

De Sherrilyn Kenyon

Dark Hunter

Nombre de livres : 13 (prévu : 15)



Histoire :
Nous sommes les ténèbres. Nous sommes l'ombre.
Nous sommes les souverains de la nuit.
Nous, seuls, se dressent entre l'humanité et ceux qui voudraient la voir détruite. Nous sommes les gardiens.
Les Gardiens sans âme.
Nos âmes ont été chassés de sorte que nous ne serions pas capable d'avertir les Daimons que nous les poursuivons. Au moment où ils nous voient arriver, il est trop tard.
Les Daimons et Apollites nous connaissent. Ils nous craignent. Nous sommes la mort pour tous ceux qui s'attaquent aux humains.
Ni humains, ni Apollite, nous existons au-delà du monde des vivants, au-delà du royaume des morts.

Nous sommes les Chasseurs de la Nuit.
Et nous sommes éternels.

Livres :
  • L'Homme maudit (Fantasy Lover)
  • Les Démons de Kyrian (Night Pleasures)
  • La fille du shaman (Night Embrace)
  • Le loup blanc (Dance with the Devil)
  • La descendante d'Apollon (Kiss Of The Night)
  • Jeux nocturnes (Night Play)
  • Prédatrice de la nuit (Seize the Night)
  • Péchés nocturnes (Sins of the Night)
  • L'Homme-tigre (Unleash the Night)
  • Lune Noire (Dark Side of the Moon)
  • Le dieu déchu (Devil May Cry)
  • Acheron (Acheron)
  • Le silence des ténébres (One Silent Night)
  • (Bad Moon Rising)
  • (No Mercy)


  • Extrait :
    "- Je les fréquente par habitude, expliqua-t-elle. Je les connais depuis toujours. Ils n'ont pas eu une enfance très rose. Leurs parents n'étaient jamais là pour eux. Du coup, ils ont développé toute une série de complexes.
    Wren ne sembla pas ému le moins du monde par le triste jeunesse des deux étudiants.
    - Leurs parents ont essayé de les tuer?
    - Biensûr que non!
    - De les vendre à un zoo?
    - Aucun parent digne de ce nom ne ferait cela! protesta Marguerite, qui trouvait amusante l'outrance des questions de Wren.
    Mais lorsqu'il la regarda et qu'elle vit sa mine grave, elle eut la troublante impression qu'il ne plaisantait pas et qu'elle avait tort de croire que des parents ne pouvaient ni tuer leurs enfants, ni souhaiter les vendre à un zoo.
    - S'ils ont échapper à ça, reprit Wren, je vous assure qu'ils ont eu de la chance et que leur vie n'a pas été si moche que ça."


    Extrait de L'homme-tigre